PENSEZ A CLIQUER SUR LES PHOTOS POUR LES AGRANDIR
ET ALLEZ DANS LES ARCHIVES DU BLOG, VOUS Y TROUVEREZ DES IDEES DE RANDOS.

dimanche 1 décembre 2019

Mon marathon de l'Orchis. Hivernale des Templiers.

L'annulation de la grande course des Templiers m'avait laissé sur ma faim. Ca devait être ma dernière course de l'année. Un peu frustré, j'ai regardé le calendrier et j'ai vu qu'il y avait la possibilité de s'inscrire sur l'hivernale des Templiers. Alors, banco !! Allons y ! Un peu plus d'un mois plus tard, je me retrouve à Roquefort sur Soulzon où est donné le départ.
 Il a plu toute la nuit, il y a du brouillard mais la météo annonce une assez belle journée.
 On s'est rendu à pied avec Katia jusqu'à la ligne de départ. Ca caille un peu !
 Prêt pour le départ du marathon de l'Orchis. Mais ce marathon fait 36km. Ca sera bien suffisant ! 😊
Je suis sur la ligne départ. Je suis bien placé. J'ai repéré le premier kilomètre, il se fait tout en descente.
 Beaucoup de monde derrière moi...
 La musique des Templiers qui à chaque fois me fait dresser les poils d'émotions. Améno de Era.
C'est parti !! Comme prévu, ça part vite.
Vidéo faite par Katia qui a été ma supportrice, suiveuse et réalisatrice de vidéos.


Après avoir couru sur un très bon rythme sur la route pour allonger le peloton, on retrouve les chemins.
 Les chemins par moment gorgés d'eau !!
 On vient de faire une belle partie roulante sur piste. On va commencer maintenant à prendre du dénivelé en empruntant un monotrace.
 Ca rigole plus là !
 Le brouillard commence à s'affaiblir.
 Et voilà !! On y voit plus clair ! 😊
 On commence à voir de beaux paysages !

 Et voici le fameux rocher de Roucangel. L'emblème de l'Hivernale des Templiers. Suivant comme on le regarde, il ressemble à un arbre ou un champignon.

Au dessus de la mer de nuages. C'est toujours un bonheur d'assister à ce spectacle.
 Il faut quand même regarder où on met les pieds !!

 Belle descente sous le soleil. 😎
 Mais à force de descendre, on replonge dans le brouillard. Changement de température !

 Ici, une descente technique sur terrain glissant. Heureusement qu'il y a beaucoup d'arbres, on va pouvoir s'accrocher aux branches ! !
 On arrive sur une voie ferrée qu'on va suivre un bon moment. On va passer dans trois tunnels. Frontale indispensable !!
 Tchou, tchou ! 😁 On avance à bon train ! 😉
 Encore un tunnel.
 La lumière au bout du tunnel.
 Ces rails vont nous amener jusqu'à la gare de Labastide Pradines où se trouve le premier ravitaillement. Devinez ce qu'il y avait entre autre à manger??? Du Roquefort bien évidemment !! 😁
Km 14. J'y suis arrivé en 1h28. Je pointe à la 142ème place. On était 600 au départ.
 Je ne m'attarde pas au ravitaillement. Après une petite descente, on va passer ce coup ci sous la voie ferrée.
 Un faux plat montant,
 puis un monotrace vont nous faire reprendre de l'altitude.
 On va zig-zaguer au milieu des buis.
 On retrouve le plateau ensoleillé. C'est un parcours très roulant, je me régale. Je me sens bien.

 J'arrive au second ravitaillement. Dans la descente précédente sur une route, une douleur au tendon d'Achille est survenue d'un coup. Je suis dégouté !
 Ca se voit à ma tronche ! J'ai déjà connu à plusieurs reprise cette douleur. Je vais manger un bout, ça me consolera. Katia est là.
J'ai été pointé en 2h20. Nous sommes au 20ème km. Au classement je suis 157ème.
Sympa le décor de ce ravito !! Et très appétissant !
 Je ressors assez vite. Je vais voir Katia. Je lui dit que je vais continuer. J'ai dépassé la moitié de course. Je sais qu'en faisant attention en posant le pied, je peux aller au bout. Mais je vais devoir gérer et surtout ralentir !
Les premiers mètres après le ravitaillement sont difficiles. J'ai mal à la pose du pied. Je suis en train de me demander si je n'aurai pas mieux fait d'arrêter… 😕
 Pour le moment ça ne fait que monter. Je marche mais j'ai déjà perdu plusieurs places.
Puis je me rends compte que les autres ne vont pas plus vite que moi malgré mon handicap.
 Je me remets à courir. La douleur est supportable mais je ne cours pas à l'aise.
 S'en suit une bonne montée sur un sentier étroit qui va nous mener à une belle grotte.
 Sympa cet endroit ! 😍

 Après cette grotte, on va se retrouver sur un nouveau plateau où on va devoir courir 3 ou 4km.
 La douleur est moins forte. Je fais attention où je pose le pied pour ne pas la réveiller.
 Je me sens plus à l'aise et je récupère même quelques places. Le moral remonte ! 😊
 Le moral remonte mais là je vais descendre. sur un beau sentier.
 On va se retrouver face au cirque rocheux de Tournemire.

 C'est magnifique ! ! Je me régale vraiment sur ce parcours.

 Il y a un nouveau checkpoint juste avant le village.
3h49 au 30ème km. Je suis 188ème.
 La traversée de Tournemire...
 Encore une partie roulante.
 Puis on attaque la dernière montée. Elle fait mal mais je vais rattraper quelques concurrents.

 Une petite pause en traversant la route puis on attaque la seconde partie.
 Là c'est ou batons ou mains sur les cuisses pour monter.
 On va longer la falaise pendant la descente.
 Puis on va passer sur l'autre versant. On pourra mieux apprécier cette belle falaise.

 On est sur les hauteurs de Roquefort. On va faire presque toutes les rues du village.


 On va descendre des dizaines d'escaliers ! !
Puis après un court moment sur route, on va effectuer une petite montée casse patte
 Mon arrivée filmée par Katia...
Passage sous l'arche installée dans la salle des fêtes de Roquefort.
Je me suis bien donné aujourd'hui. Cette tendinite m'a un peu gâché la course mais j'ai réussi à gérer.
Je termine en 4h42. Et 180ème sur 581 arrivants.
 Après l'arrivée, on a eu droit à un petit buffet avec de la soupe chaude, une assiette de lentilles et bien sur, du Roquefort !! 😊
 La dotation.... Un buff, un verre thermos et la plaque en bois de finisher. C'était ma dernière course pour l'année 2019. Je vais maintenant soigner ma tendinite. Mais dès le week-end prochain, on va retourner dans nos montagnes ! 😍