PENSEZ A CLIQUER SUR LES PHOTOS POUR LES AGRANDIR
ET ALLEZ DANS LES ARCHIVES DU BLOG, VOUS Y TROUVEREZ DES IDEES DE RANDOS.

dimanche 14 octobre 2018

Le lac de Montarrouye.

On va profiter d'une météo encore favorable ce matin pour faire une sortie trail. Katia a un 30km à effectuer dans 2 semaines. Je l'accompagnerai. On part de Payolle, beau terrain de jeu pour s'entrainer.
Les jambes sont un peu lourdes au démarrage vu la sortie qu'on a fait hier. Artigussy devant nous.
Tiens??? Une vache Dalmatien ! :-))
On est dans le petite montée menant au Courtaou des Esclozes
A la sortie du petit village, la pente s'élève un peu plus. On va la passer en marchant.
Aujourd'hui encore, le vent souffle assez fort. Pour le moment c'est supportable et la température est douce.
Mes jambes répondent mieux qu'hier, je me fais plaisir à courir sur ce sentier.
Arrivé vers le fond de la vallée, il va y avoir une succession de petits raidillons à passer.


On monte avec le vent de face qui est de plus en plus violent. Il tombe des gouttes.
On va se couvrir, il ne fait pas chad du tout maintenant !

Petite vidéo dans la montée pour montrer la violence des rafales.
On a mis 1h30 pour arriver au lac. On va pas y rester. Le ciel se charge de plus en plus et le vent toujours aussi fort.
On va faire un petit film avant de redescendre...

On repart aussitôt après avoir grignoté une pate d'amande.
La descente va être rapide. Le sentier est très roulant et en plus de ça, le vent nous pousse ! :-)


On se rapproche très du Courtaou des Esclozes. Les couleurs d'Automne sont magnifiques !

Passage au milieu des fougères aux multiples couleurs.

Les vaches et leurs petits profitent des derniers instants de douceur et de tranquillité.
Les chevaux aussi ! :-)
Ah ah !! C'est pas moi qui en bave aujourd'hui !!! Allez on accélère !! :-))))
Belle accélération !!!

On aperçoit le parking.
Ca donne des ailes à Katia qui finit au sprint. Serait ce parce qu'elle sait qu'après on va se faire un p'tit resto? Ca motive !! ;-)
Allez, on arrête là. On a mis moins d'une demi heure pour revenir depuis le lac. 2h25 en tout. Bon entrainement !
La récompense est venue en suivant en s'offrant une belle assiette au resto à Payolle. On l'a bien mérité! :-)




samedi 13 octobre 2018

Lac de Chabarrou, brèche Peyrot en boucle.

Samedi matin, nous sommes encore sur Cauterets. On est là pour faire une belle boucle que je voulais faire depuis quelques années. Je vais vous raconter ça, suivez moi ! ;-)
8h50:
Après avoir quitté le parking du pont d'Espagne, qui en ce moment est gratuit (faut en profiter), on prend la direction du lac de Gaube.
Une fois les grosses marches passées, on se retrouve au milieu des beaux pins à crochets. La température est douce mais du vent est prévu sur les hauteurs.
Le Vignemale a gardé sa neige tombée une semaine plus tôt.
9h25:
On atteint le lac de Gaube. Katia a des jambes de feux et moi des jambes en bois. J'en ai bavé pour la suivre. Va falloir que je me mette à la salade moi aussi, ça a l'air efficace ! ;-)
Pendant qu'elle fait des photos du lac, j'en profite pour gagner quelques mètres. ;-)
On va longer ce très beau lac. Il y a moins de monde qu'en été !!
Le lac vu depuis l'autre bout.
Le vent commence à souffler fort dans ce couloir mais pour le moment c'est supportable.
La montée vers la cascade d'Esplumouse. Je suis toujours vingt mètres derrière.
A partir d'ici, les rafales sont violentes. Malgré une température douce, on va se couvrir. On va mettre le coupe vent, ça tombe bien, il y a du vent !
On longe le gave des Oulettes. Il nous tarde d'arriver au soleil, ce vent nous commence à nous glacer... et à nous gonfler aussi !!
Le Vignemale maître des lieux est toujours aussi beau et impressionnant !

10h35:
Le sentier pour les Oulettes continue tout droit. Nous on va prendre à droite au niveau de ce gros cairn.
On va suivre le discret sentier et passer au niveau de ce petit col en face de nous pour aller au lac de Chabarrou.
On a par moment de belles vues sur le Vignemale.
Le lac n'est pas loin mais le sentier qui y mène est assez pentu !

Les pics de Chabarrou sont enveloppés d'un énorme nuage tournoyant sur place. Heureusement il n'est pas dans la direction qu'on doit prendre !
11h05:
Le lac de Chabarrou (2364m). Le vent est encore plus violent. Il y a des vagues sur le lac, on pourrait presque faire du surf !! ;-)
On va le contourner par la droite.
Glissade interdite sinon c'est baignade assurée !
Le lac de Chabarrou vu de plus haut. Très beau lui aussi !!
On va suivre les cairns pour grimper au dessus. Notre objectif est d'aller jusqu'à la brèche Peyrot. On ne connaît pas du tout le coin.

La seule fois où je suis venu, je m'étais arrêté au niveau de ce laquet.
Il faut monter tout droit, par là.... On suit les cairns. Merci à ceux qui les ont disposés. Il faut être motivé aujourd'hui car ce vent est désagréable et fatiguant.

La brèche se trouve au dessus mais nous ne la situons pas.
Alors on monte, on monte....
On va penser un instant que la brèche se situe devant nous. Ca a l'air évident mais finalement ce n'est pas là. Ne voyant plus de cairn, on repart à flanc de montagne vers la droite.
Ce qui nous permet de voir 300m plus bas le lac de Chabarrou.
12h10:
Après avoir tergiversé un petit moment, on arrive sur la brèche Peyrot. (2650m)

Pour poursuivre notre boucle et passer par la vallée perdue( ou vallon de Pouey Tremous), il va falloir passer au milieu de tous ces blocs. Eh bé, on n'est pas arrivé !!
La descente a l'air rude. On décide de l'attaquer de suite, on mangera plus bas. Et puis on sera un peu plus protégé du vent sur ce versant.
On va descendre précautionneusement. C'est très raide et le couloir n'est qu'un tapis de pierres et de terres qui fuit sous nos pieds. Dès qu'on peut, on passe par les rochers.


Voici la descente qu'on vient d'effectuer. C'était rude !
Finalement ce dédale de pierres et de roches se passe bien. C'est assez stable et ici aussi il suffit de suivre les nombreux cairns.
La descente va plus vite que prévu, tant mieux.

On va passer au milieu d'un lac presqu'entièrement sec.
La brèche parait déjà loin. D'ici, ça donne pas envie de remonter !
Univers minéral et sauvage. 
On arrive sur une sorte de goulet pour sortir de ce vallon.
On se retourne sans arrêt pour regarder d'où on vient.
La vallée perdue ou vallon de Pouey Tremous.
13H10
On va s'installer ici pour casser la croute. On est au soleil, à l'abri du vent et avec une très belle vue.
Voyez vous ce que l'on voit dressé sur un rocher? Je l'ai entouré en rouge. Non?
Vous voyez mieux là? :-)
Un magnifique isard solitaire admirant son royaume.
D'ici on peut voir le pic du Moun Né de Cauterets où nous étions samedi dernier. 
13H35:
La route est longue pour rallier le pont d'Espagne. On reprend la descente.
Pour atteindre le vallon, la descente est encore bien raide.


On retrouve le ruisseau de Pouey Tremous qu'on va suivre sur un sentier bien marqué.
Ca vallon est magnifique. Nous ne sommes pas déçus !

Un petit laquet auprès duquel on bivouaquerait bien.
Une vallée paradisiaque peu connue et donc protégée de la masse.
C'est un vallon à plusieurs étages. A chaque fois qu'on croit qu'on en sort, il y a un nouvel étage derrière. Vraiment très beau !!
Du l'autre bout du vallon, on peut enfin voir la brèche Peyrot. Faut le savoir que c'est là !!

On va perdre près de 400m de dénivelé en descendant à travers cette forêt de résineux pour atteindre le plateau du Cayan.
Là encore il y a une bonne pente !

15h15:
Voici la piste qui descend vers le plateau.
Du plat, que ça fait du bien !!
Le plateau du Cayan. Ca va être du faux plat descendant jusqu'au parking. 
Quelque soit la saison, ce plateau est superbe.


On aurait bien pris une bière bien fraîche. Mais le bar est fermé. Tant pis !!


16h10:
Fin de notre boucle. C'est un parcours assez difficile mais qui nous a fait passer par des endroits très sauvages et par moments un peu escarpés. On a mis 7h00 sans compter la pause déjeuner pour 18km et 1250 D+.
Notre trace....